Sergio Rossi

A genoux devant ses talons

Anita Ekberg en portait dans la Dolce Vita. Beyoncé Knowles aussi, dans son clip Run the World. Tout comme Silviana Mangano dans le Violence et Passion de Luchino Visconti. Ou encore Madonna, Sharon Stone ou Naomi Campbell. De n’importe quel pays, de n’importe quelle génération, toutes les fashionistas révèrent le nom de Sergio Rossi, le pape du talon aiguille, le roi de la cambrure, le fétichiste du talon sensuel et pointu que ne renie pas Helmut Newton. Au point que Pedro Almodóvar s’est même servi d’un escarpin de la marque pour l’affiche de son film Talons Aiguilles. Et qu’Azzedine Alaïa, Dolce Gabbana et Versace ne souhaitaient travailler qu’avec ce chausseur mythique. 

Né en 1935, Sergio Rossi a hérité de sa famille les traditions, les outils et le savoir-faire d’artisans chausseurs attachés à la qualité de leurs produits. Il installe une petite usine, et commence en fabricant l’hiver des sandales qu’il vendait lui-même l’été sur les plages de Rimini, des sandales simples et très décolletées. Ce n’est que deux ans plus tard en 1968 qu’il lance officiellement une collection de chaussures Sergio Rossi, aussitôt saluée par le Vogue britannique. 

Il faut dire que depuis son lancement, la marque est synonyme d’une qualité exceptionnelle : il faut plus de 110 étapes pour la fabrication d’un escarpin…le plus connu étant le Godiva, remis au goût du jour, à sa demande, pour Salma Hayek, pour son mariage avec François-Henri Pinault, qui a, un temps, possédé l’entreprise. 

Nous sommes très heureux de vous proposer dans notre vente de cette semaine plusieurs magnifiques paires d’escarpins de cette superbe marque, à prix exceptionnels… N’hésitez pas, le 31 approche, et vous ne savez pas toujours pas quoi porter !

Découvrir plus

?

Enchères en ligne

Le mode d'emploi pratique
pour démarrer tout de suite

Lire l'article
Vendez sur kiobuy

Un service simple et transparent dédié aux maisons de ventes