Gabrielle Chanel

La femme qui lisait

Gabrielle Chanel, dont nous aurons le plaisir de vous présenter de nombreuses pièces de sa maison dans nos ventes de rentrée, n’était pas qu’une couturière de génie : c’était une immense lectrice. Car Gabrielle Chanel, si elle a un rapport très charnel à la mode et à la manière dont elle peut libérer le corps de la femme a aussi énormément conceptualisé son art, sa façon de coudre et d’imaginer un vêtement, s’appuyant sur de multiples inspirations, picturales comme littéraires. 

Amie des plus grands auteurs et poètes de son temps, Chanel se nourrissait de leurs fulgurances et de leurs écrits. « Coco Chérie, je viens de voir Dali et nous avons parlé de toi tendrement. Je te souhaite de la chance, ce qui est ridicule, car tu es la chance » : voici par exemple une citation d’une lettre de Cocteau dont elle était si proche. Cette femme curieuse, cultivée, complexe, était une infatigable lectrice, de Shakespeare, de Platon, de Dostoïevski, de Flaubert ou de Maupassant, mais aussi de littérature antique comme Homère, Virgile ou Lucrèce. 

Sa bibliothèque fut exposée pour la première fois à Venise ; une autre manière de découvrir un aspect inédit de la personnalité de cette grande dame. 

?

Enchères en ligne

Le mode d'emploi pratique
pour démarrer tout de suite

Lire l'article
Vendez sur kiobuy

Un service simple et transparent dédié aux maisons de ventes