Le cœur

Et sa symbolique

Si le symbole du cœur est désormais courant, et largement utilisé en joaillerie et bijouterie comme vous pourrez le voir dans notre vente de cette semaine, c’est aussi qu’il est apparu il y a fort longtemps dans les représentations symboliques. Une de ses premières occurrences se trouve dans les Asturies, dans le nord de l’Espagne, 15 000 ans avant notre ère, lorsqu’un mammouth est représenté avec une petite tache rouge à la place du cœur. On en trouve certes dès l’Antiquité des représentations du cœur assez stylisées – mais plutôt associées à une plante contraceptive qu’à un amour brûlant – mais il ne se généralise comme symbole d’amour et de vie chez les primitifs italiens. Il est d’ailleurs conçu comme un organe sacré dans les sociétés occidentales, puisque les rois capétiens voient leur cœur être enseveli à part. 

Au XVè siècle, Léonard de Vinci est le premier à utiliser ce symbole sur ses schémas du corps humain en lieu et place d’une illustration réelle du cœur, lorsqu’il voulait simplement en afficher l’emplacement. 

Mais de quand date la première utilisation du cœur comme symbole amoureux ? Probablement du XIIIè siècle, où il est représenté de façon tout à fait symétrique, avec deux lobes clairement définis. Martin Luther, pourtant bien austère, le place au centre de son sceau, sans en ignorer évidemment la symbolique passionnelle ! Dès alors, les bijoutiers s’amusent à le représenter ; le cœur en broche devient un cadeau courant. Et pour les artistes et artisans de l’époque, qui en ont laissé témoignage, s’il a acquis cette forme au fil du temps, c’est bien qu’il évoque subtilement la poitrine et les fesses d’un corps humain, plus que d’autres propices à l’élan amoureux… 

Découvrir plus

?

Enchères en ligne

Le mode d'emploi pratique
pour démarrer tout de suite

Lire l'article
Vendez sur kiobuy

Un service simple et transparent dédié aux maisons de ventes